Paroles

 

1. Anna & Roby

(Pierre Dungen-Didier Delchambre)

Programmations, Basse et Batterie : Amaury Boucher - Guitares : Yan Péchin - Cordes : Jean-François Assy - Chœurs : Lara Herbinia - Voix : Pierre Dungen

Anna et Roby

Se sont juré promis

L’amour pour toute la vie

Anna et Roby

Ne manquent pas d’air, 

De courant d’art en courant d’air

Sont enfants de poème

Et de bohème réunis : 

Voici Anna et Roby 

Toujours s'envoyer en l'air

Ah ça-  ils ne manquent pas d'air

Faire l’amour malgré nos guerres

C’est faire preuve de caractère

Anna et Roby

N’ont que ça dans la cervelle

Tourtereau, tourterelle

Ils ont fait le pari

Relevé le défi

De s’aimer à la vie

Et au-delà si c’est permis

Anna et Roby

Ont terrassé le dragon

Maître de la conspiration

Du temps qui passe

Et nous fracasse

O Capt’ain…

2. Anna

(Pierre Dungen-Quentin Steffen)

Programmations, Basse et Batterie : Amaury Boucher – Guitares et Banjo : Yan Péchin - Cordes : Jean-François Assy - Chœurs : Lara Herbinia - Voix : Pierre Dungen.

C’est un tourbillon

Comme dans la chanson

Un air de garçonne

Qui vous empoisonne

Gaiement

Comment 

Veux-tu 

Que je ne te saute pas 

Dessus : 

Anna ?

Tu ne parles à personne

Mais ton regard

Foudroie

Les garçons tels que moi

Qui sont tes proies

Anna…

C’est un tourbillon

Dans mon œil troublé

Je te vois

Danser …sans te soucier

Du désarroi

Qui me prend par le bras

Anna 

Quand me compteras-tu 

Parmi les élus

Les élues

Qui ont connu

La chaleur de ton lit

Et ce creux amoureux

Ce val interdit

Où je renaîtrai à la vie

Une fois de plus 

Anna…

C’est, c’est un tourbillon

Comme dans la chanson

Un air de garçonne

Qui vous empoisonne

Gaiement

3. Les Filles de l’Air

(Pierre Dungen-Didier Delchambre)

Programmations, Batterie et Basse : Amaury Boucher - Guitares : Didier Delchambre et Yan Péchin - Cordes : Jean-François Assy - Chœurs : Lara Herbinia - Voix : Pierre Dungen. 

Quand tu es en colère

Le khôl de ton œil vert

Avive le rouge amer

De ta jalousie

Et les larmes coulent

Ce vert sans espoir,

Moitié vide, moitié noir

Me rend maboule

Toujours me saoule

Mais comme tu hais, sorcière

Briseuse de charmes

J’ai jeté les armes

Adieu, mes filles de l’air…(ter) 

Au diable… 

Quand tu es en colère

Le khôl de ton œil vert

Sonne l’heure de la dernière danse… 

Habillé pour l’hiver

De Guerlain Vétiver

Je te vois les chasser du revers

De la main 

Comme de vulgaires catins 

Mais comme tu hais, sorcière

Briseuse de charmes

J’ai jeté les armes

Adieu, mes filles de l’air…(ter)

Au diable… 

 

4. Roby 

(Pierre Dungen-Amaury Boucher)

Programmations, Guitare et Basse : Amaury Boucher - Batterie : Sébastien Etienne - Cordes : Jean-François Assy - Chœurs : Lara Herbinia - Voix : Pierre Dungen

Je suis Roby

Le monte-en l’air

Patibulaire

L’amoureux sans canif

Ni contrat

D’une Anna naïve

Fana de Machaons

Voleuse de papillons

 

Je suis Roby 

Serais-je ton amant ?

Serais-je le conquérant ?

William of Sixty-Six…(bis)

 

Je suis Roby

Le bandit conquis

Par Anna 

Folle du logis

Par analogie

Je suis le chien fou

Out of office

De son cœur, de son cœur hors-service

Je suis Roby …

Serais-je ton amant ?

Serais-je le conquérant ?

William of Sixty-Six (bis) 

Roby

Rosbif, anglais

Ethylique, Exotique

Surréaliste du Surrey

Voici… Roby

Of sixty-six

5. Star Système  

(Pierre Dungen-Quentin Steffen)

Programmations, Basse : Amaury Boucher - Batterie : Sébastien Etienne - Guitares : Yan Péchin - Cordes : Jean-François Assy - Trompette : Quentin Steffen - Chœurs : Lara Herbinia - Voix : Pierre Dungen

La star, c’est toi

Anna

Parmi les étoiles 

En myriades

Au cœur du système

Tu parades

Au paradis

Des bohèmes célestes

La voûte est ton palais

Où palissent les starlettes

Trop lisses

La star du système

C’est toi, Anna

Je cherchais la voie lactée

Mais c’est toi, Anna

C’est toi que j’ai trouvée

Sous le chapiteau, 

Je suis Roby

Le trapéziste

Monte-en l’air….

Je rêve de feu au rideau

De drapeau de la colère

D’homme comète en quête

De la Star des étoiles

Dans son firmament 

A côté du soleil  

Juste à côté… Evidemment

La star du système

C’est toi, Anna

Je cherchais la voie lactée

Mais c’est toi, Anna

C’est toi que j’ai trouvée

 

6. La Poussière 

(Pierre Dungen-Quentin Steffen)

Programmations, Basse : Amaury Boucher - Batterie : Florent Le Duc - Guitares : Yan Péchin - Cordes : Jean-François Assy - Trompette : Quentin Steffen - Chœurs : Lara Herbinia - Voix : Pierre Dungen

Pouah la poussière

Si on s’envoyait en l’air ?

Epatants, pas terre-à-terre

Si on s’inventait en l’air

On éventerait les complots

Des utiles idiots

Qui jouent aux crapauds 

De marigots

Ces vils ne valent pas nos oiseaux

Ils ne volent pas haut

Pas si haut… 

Pouah la poussière

Si on s’envoyait en l’air ?

Epatants, pas terre-à-terre

Si on balançait des mots, 

Surtout les gros

Pour décider l'embargo

Sur les pourceaux sans perles,

Ces grossiers merles

Ne valent pas nos oiseaux

Nos piafs qui piaffent 

Sous le manteau

R. 

Sous mon boisseau

J’ai gardé des millions 

Des millions d’oiseaux

(bis)

 

7. L’oiseau Lyre

(Pierre Dungen-Quentin Steffen)

Programmations, Basse, Saxophone : Amaury Boucher - Batterie : Florent Le Duc - Guitares : Thierry d’Otreppe, Yan Péchin - Cordes : Jean-François Assy - Trompettes : Quentin Steffen - Chœurs : Lara Herbinia - Voix : Pierre Dungen

L’oiseau lyre avance

En cadence, en cadence

Malgré les turbulences

Bien en-dessous

De la ligne de pâmoison

Pour pas un rond, pas un sou

L’oiseau Lyre plane…

L’oiseau, l’oiseau Lyre

L’oiseau du désir, 

Délire

Anna soupire

Il connaît la musique 

Du pilote automatique, automatique

Toujours en avance

Sur le destin

A la croisée des chemins du chagrin 

Evitant les platanes,

Le coup de pied de l’âne

 

Est-ce de l’ire

Ces éclairs d’impudeur

Est-ce de l'ire

Ces orages de langueur ?

Non…

C’est la joie qui délivre

8. Ange déçu

(Pierre Dungen-Yan Péchin)

Programmations, Batterie, Basse : Amaury Boucher - Guitares : Yan Péchin - Cordes : Jean-François Assy - Trompette : Quentin Steffen - Chœurs : Lara Herbinia - Voix : Pierre Dungen

Ange déçu

Revenu de mes pensées glaciaires

Tu bouscules

La formule sincère 

De l’art brut

Incandescent décadent

Hélas, 

J’ai préféré en rester

Aux dorures et au stuc

Ange déçu

Je t’envie

D’être en vie

Bien plus

Que je ne le suis (bis)

(Encore)

Isidore 

Aux yeux mordorés 

Je dors

Et tu mords 

La poussière

Loin de Maldoror

Ange déçu, 

Je suis reclus

Dans le Mirador

Censé me sauver

De la mort

Je t’ai vendu… au plus offrant

Des marchands 

De sable 

J’ai préféré en rester

Aux dorures et au stuc

 

9. Anatolie

(Pierre Dungen-Amaury Boucher)

Programmations, Batterie, Basse, Banjo, Saxophone : Amaury Boucher - Piano : Grazyna Bienkowski - Guitares : Thierry d’Otreppe, Yan Péchin - Trompette : Quentin Steffen -  Chœurs : Lara Herbinia - Voix : Pierre Dungen

J’ai fait un pas de côté

Cheville foulée

Il était moins dix

Au bord du précipice

Mais j’en suis sorti

Je sais plus que jamais

Que je suis Roby

Qui t’aime encore

Mais c’est désormais - indolore

Là-bas en Anatolie (bis)

Anna je t’envoie

Des cartes postales

D’Anatolie

Tu y liras que je vais bien

que je vais bien

C’est en Turquie - 

Tu vois l’analogie : 

Car je fus ta tête

De Turc

Moins Atatürk que Jean le Baptiste

Devant Salomé

Tête et souffle coupés

 

Dans le désert de Cappadoce

Ta guitare, ton capodastre

A la main ; je suis l’astre, 

Poursuivant Vénus

Je revis

Notre voyage de noce

Notre fin précoce

Là-bas en Anatolie (bis)

Anna je t’envoie

Des cartes postales

D’Anatolie

Tu y liras que je vais bien

Que je vais bien 

Tu y liras que je vais bien

Tu lui diras que je vais bien…

Ad lib

10. Soda light

(Pierre Dungen-Quentin Steffen)

Batterie et Basse : Amaury Boucher - Guitares : Yan Péchin - Cordes : Jean-François Assy -  Piano et Trompette : Quentin Steffen - Voix : Pierre Dungen

Parfois, parfois… tout s'échappe, 

Ou pire

Tout dérape… 

On n’évite pas, on n’évite pas…

Les passages à la trappe

Les coups de Jarnac

On s’écharpe

C’est fini de rire

Sous le pont 

A la con

Des derniers soupirs 

Nous sommes

Comme des bulles

De soda light

Quand elles ondulent

Dans un ciel en braille...

On sait que la vie égrène

Tant de joies et tant de peines

Est-ce le mystère 

Du contre-jour ?

Ou la chaleur des pierres ?

Mais le temps est à l’amour

Nous sommes

Comme des bulles

De soda light

Quand elles ondulent

Dans un ciel en braille...

Et là-haut dans les nuées

Elles ne cessent d’émerveiller

Les passants que nous sommes

Revenus de tout, de partout

Mais toujours partants

Tu sais, sur nos semelles de vent

 

11. Derrière le Tableau

(Pierre Dungen-Yan Péchin)

Programmations, Batterie, Basse : Amaury Boucher - Guitares : Yan Péchin - Cordes : Jean-François Assy - Chœurs : Lara Herbinia - Voix : Pierre Dungen

 

As-tu encore le goût 

Des caresses esquissées ?

Es-tu toujours… envoûtée

Par les embellies des mois d’août ?

Mais lâche le pinceau

Mets ta main dans la mienne

Et avançons… sans gène

Mais dissimulés… à la vue

Des saigneurs repus

Des horreurs de la rue

Voyons-nous 

Par en-dessous

Dissimulés à la vue 

Des voyageurs myopes

Dans notre biotope

Derrière le tableau (bis)

M’aimes-tu, Anna ?

Au final comme au début

Tu ne me l’as… jamais dit

Chuchoté… murmuré

Juste comme ça : 

‘Je t’aime Roby’…

Entre deux traits…

D’esprit et de pinceau

J’aimerais…

Oh si tu ne peux plus

Me voir… en peinture

Je me tirerai le portrait

En plein dans la figure

Voyons-nous 

Par en-dessous

Dissimulés à la vue 

Des voyageurs myopes

Dans notre biotope

Derrière le tableau (bis)

12. Dernier Domicile Connu

(Pierre Dungen-Amaury Boucher)

Programmations, Batterie, Guitare, Basse : Amaury Boucher -  Trompette : Quentin Steffen - Cordes : Jean-François Assy - Chœurs : Lara Herbinia - Voix : Pierre Dungen

 

Plus rien ne dépasse

A l’horizon

De guerre lasse 

Des millions d’étoiles 

Filent …vers d’autres constellations

C’est une conspiration (ter)

Crois-tu qu’il faille faire un vœu ?

Rêver d'avenirs radieux ?

Si demain est mieux

Pourquoi attendre ?

Pourquoi pas nous, en mieux ?

Tout de suite

Sans attendre la suite

Qu’ils aillent tous se faire pendre

J’voudrais tant nous détendre (bis)…

T’en penses quoi ?

Si t’as froid 

Serre-toi tout contre… 

Quand on y songe

La vie ne serait qu’un songe,

Un contre la montre 

Et moi qui rentretoujours à pas d’heure…

Du pont

Que cela nous plonge

Dans la joie

J’étais à deux doigts de nous jeter dans le vide

Arrêtons-là, redevenons avides

Et si on se tient à nos promesses

Je resterai à ton adresse

Mon…

Chœurs : 

Dernier domicile connu (ter)

Toi, nue

Nue- Nue